Au camp

  • La France dans ton coin de patrouille
  • La messe au camp
  • Le sac de raid… alerte en patrouille !
  • Les tentes surélevées
  • Week-end de patrouille : rien au hasard !
  • Campisme
  • Le bois


    Au local

  • La réunion de patrouille
  • Respect et entretien du matériel de patrouille


    Postes d'action

  • Les charges de patrouille
  • A chacun son poste d’action…
  • Les postes d’action
  • Boute-en-train, prépare-nous de belles veillées !
  • Respect et entretien du matériel de patrouille
  • Secourisme : bandage et emballage
  • Topographie
  • Le croquis pano


    La veillée

  • La veillée, temps de la joie scoute
  • Boute-en-train, prépare-nous de belles veillées !
  • Le sketch
  • Le chœur parlé
  • Les marionnettes mimées


    Nature

  • La nature en exploration
  • Suis la piste...
  • Trésors d’un carnet de chasse nature


    Spiritualité

  • Chemin de Croix scout




     

    Topographie

    Par Claire (N°87)

    Relevés d’itinéraires et croquis topographiques n’ont pas très bonne réputation.
    Voici quelques conseils sur la façon de s’y prendre pour les réaliser plus facilement en vue d’établir une carte sommaire !


    Le relevé d’itinéraire

    Principe
    Sur un itinéraire donné, tu relèves toutes les informations nécessaires pour réaliser ensuite un croquis topo : azimuts, nombre de pas, ce que tu vois à droite et à gauche de la route, lieux et heures.

    Ce dont tu as besoin
    Un peu de temps pendant la marche (environ 30 min.), papier, crayon, boussole et calcul mental (avis aux amateurs !)
    Afin de connaître la distance parcourue à chaque pas, tu auras auparavant étalonné ton pas : de 70 à 80 cm.

    Comment t’y prendre ?
    Sur le terrain, tu le fais au brouillon, à l’aide d’un tableau sur lequel tu notes tes indications de bas en haut, pour respecter le sens où tu franchis les étapes.

    Au point de départ, tu notes le lieu et l’heure ; puis, tu prends l’azimut de la route qui part devant toi et tu comptes le nombre de pas jusqu’au prochain virage. Tu notes également ce que tu aperçois à droite et à gauche de la route, auprès et plus loin (champ, talus, calvaire, ferme, bois, arbre isolé…). Tu indiques aussi l’altitude ou des indications de pentes.
    Tu recommences la même démarche à chaque virage de la route. Tu écris au fur et à mesure l’heure et les lieux traversés.
    A la fin, tu notes également l’heure et le lieu d’arrivée, puis tu recopies le tout au propre, (schéma ci-contre). Tu n’oublies pas de noter ton nom, la date, le lieu du relevé, l’heure, la distance effectuée, en totalisant le nombre de tes pas et en convertissant le résultat en mètres.

    haut de la page


    Le croquis topographique

    Principe
    Réaliser la vue aérienne ou la carte d’un parcours à la façon d’une carte IGN.
    Cela permet à quelqu’un qui ne connaît pas le terrain de suivre le même parcours sans se perdre. Demandé en explo, raids ; peut s’avérer utile en grand jeu…

    Ce dont tu as besoin
    Un relevé d’itinéraire réalisé auparavant sur le parcours à croquer. Papier, crayon, gomme et rapporteur.

    Comment t’y prendre ?
    A partir de ton relevé d’itinéraire, tu choisis une échelle. A titre indicatif, 1cm pour 50 m ou 1 cm pour 100 m peuvent être de bonnes échelles. Utilise du papier quadrillé pour te simplifier le travail.
     
    Au crayon à papier, tu dessines la route
    en respectant l’échelle que tu as choisie
    et en reportant les angles (azimuts)
    au fur et à mesure des tournants, avec
    ton rapporteur.
    Tu obtiens donc un tracé précis,
    selon l’échelle choisie, avec
    les azimuts.
     
     
     
    Pour bien réussir...
    Un relevé d’itinéraire précis et réalisé avec soin te permet d’effectuer directement ton croquis topo ! Ne l’oublie pas, ce sera du temps gagné par la suite !

    haut de la page


     
    Maintenant, tu peux affiner ton croquis en dessinant le chemin et en reportant de part et d’autre de ton tracé tous les éléments que tu auras relevés à gauche et à droite de la route. C’est un croquis que l’on te demande, les différents éléments seront donc identifiés par des « codes » que tu choisis toi-même et que tu expliques dans une légende. Tu n’oublies pas que tu essayes de réaliser une carte : ton croquis doit être clair, précis, propre si tu veux qu’il soit utilisable !



    Haut de la page